En ces temps de crise de l’économie et des banques, la tendance est de voir la vie en gris : l’emploi est au point mort, la croissance aussi, sans compter le niveau des salaires… Voilà,  rien ne donne confiance en l’avenir ! Rien ? Heureusement que non ! La natalité reprend du poil de la bête ! Est-ce que l’un est lié à l’autre ? Aucun d’entre nous n’est en mesure de savoir, par contre indubitablement la vente de produits pour bébé, telle l’écharpe de portage, va monter en flèche dans les mois à venir !

Bien sûr, parce qu’il ne faut pas oublier une chose. Quand bien même c’est la crise, économique, limite sociale, nous ne cesserons pour rien au monde de prendre soin de notre famille, en particulier nos têtes blondes. Bien sûr, après des années, des siècles et des millénaires de progrès, notamment de la technologie, nous avons pris l’habitude de dorloter les nôtres et surtout nos petits, surtout quand ils sont tout petits.

Premièrement, nous avons tous choisi d’oublier les techniques de grand-mère, par exemple le talc sur les fesses. Désormais, les couches sont bio, à l’instar de celles que fabrique Moltex, et elles sont faites de matières spécifiquement réalisées pour ne pas faire du mal à la peau des nourrissons en bas âge. Les langes aussi sont bio, de même que les petits pots dédiés aux nouveaux-nés et les crèmes de soin et les huiles essentielles !

Si l’on doit prendre un autre exemple, citons les biberons, ils sont tout autant modernes : le biberon sans bisphenol en est nue belle démonstration. Bien entendu, pendant longtemps nos enfants ont bu leur lait dans des biberons élaborés avec des matières premières qui comprenaient un ingrédient cancérigène. Il fallait s’en préoccuper pour de bon ! Le bon en avant des technologies modernes profite donc, malgré les soucis structurels, à plus d’un d’entre nous qui, cela est certain, sont moins sensibles aux effets de l’omniprésente crise.