COMMUNIQUE GENERAL
ACTUALISÉ AU 4 juin 2010
Titre :   découverte d’un traitement médical des hernies de l’abdomen, des sigmoïdites, des diverticulites.
Sous-titre :   étude et réalisation, de 2004 à 2010, par un médecin français, lauréat de l’Académie nationale de médecine, d’une possibilité de réduire définitivement, sans chirurgie, certaines hernies abdominales, dont les hernies inguinales, crurales, ombilicales et d’améliorer ou guérir la sigmoïdite, la diverticulite abdominale.
Texte :    Une méthode scientifique récente, contrôlée médicalement, avec 40 résultats positifs, permet dans certains cas d’éviter l’intervention chirurgicale en réduisant complètement la hernie, notamment inguinale et crurale, améliorant considérablement, en même temps, une sigmoïdite ou une diverticulite sigmoïdienne lorsqu’elle lui est associée. Cette méthode de réduction définitive, non chirurgicale, qui conjugue neuf techniques médicales, a été élaborée de 2004 à 2009 (et déposée à l’Académie Nationale
 de Médecine  le 2 février 2009). ,
Pour les hernies abdominales et la sigmoïdite, il vient d’être étudié, de 2004 à 2010, par un médecin français, lauréat de l’Académie nationale de médecine, inscrit sur la liste des experts de la Préfecture
 de Paris-1986, une possibilité de réduire définitivement sans chirurgie certaines hernies abdominales, dont les hernies inguinales, crurales, ombilicales et l’intensité de la sigmoïdite.
Expérimentée en 2008, 2009 et 2010, les résultats de cette méthode sont à présent objectivés et contrôlés
par 40 cas pertinents, améliorés ou guéris, dont liste consultable à Paris 75019, avec références et témoignages, portés sur observations.
Contact : Il conviendra de consulter le site d’information — non publicitaire — :                                       http://www.methode-francoeur.com/
Conclusions :   Du fait de cette découverte française, hormis les seuls cas d’urgence, la chirurgie cesse désormais d’être le traitement exclusif de certaines hernies abdominales, des sigmoïdites et des diverticulites sigmoïdiennes , lesquelles peuvent être considérablement améliorées par ce nouveau traitement médical  .