Nancy, après avoir étudié à l’ECV (école de communication visuelle) puis aux Beaux-Arts, vous avez décidé de partir à l’étranger. Pourquoi avoir choisi New York et Londres ? 

«Je suis partie pour mon mari !» nous dit-elle amusée, puis plus sérieusement : «J’ai voulu voyager pour découvrir le monde, m’ouvrir à d’autres cultures et satisfaire un besoin de voyages. J’ai eu la chance d’exposer à New York, dans une galerie d’art dans laquelle je travaillais. Ceci m’a permis de découvrir pas mal d’artistes New Yorkais. J’ai baigné dans le milieu un peu plus underground qu’à Paris, plus ouvert. Enfin moins didactique.»

Boulogne, c’était un retour aux sources? 

«Oui, c’est un peu un retour aux sources car je suis née à Boulogne. J’avais envie de construire ma famille ici. J’avais envie de continuer ma vie d’artiste ici et de retourner sur mes pas après avoir un peu baroudé (rires).»

«Les Toiles en Couleurs» laissent place à la Galerie Van. Pourquoi cette nouvelle identité? 

«Disons que je fonctionne beaucoup à l’affectif. J’ai donc commencé les tableaux pour enfants à la naissance de mon fils ainé. Puis, les enfants grandissant, mon inspiration a , elle aussi, évolué. Leur univers m’inspire. Mais ce changement d’enseigne c’est surtout parce que j’ai envie de me détacher, j’ai l’impression d’avoir fait le tour avec Les Toiles en Couleurs. Et aujourd’hui j’ai envie de proposer une inspiration artistique pour le monde adulte avec la Galerie Van

Vous vous exercez à présent à réaliser des toiles sur mesure. Quel plaisir en retirez vous? 

«Et bien, ce que j’aime c’est réaliser des tableaux sur  commande qui correspondent à la personnalité de chacun. C’est un plaisir que j’ai envie de transmettre aux gens. Alors autant leur créer une oeuvre à leur image. Avoir une oeuvre unique qu’on ne puisse pas retrouver chez son voisin reste assez compliqué aujourd’hui, dans un monde où tout est mondialisé, standardisé ou en surnombre.Je pense qu’il est primordial de conserver le côté authentique et unique de la peinture. Je milite pour la différenciation! Je vais un peu à contre courant. C’est mon principe de vie.»

Si vous aviez à choisir une collection préférée, laquelle choisiriez-vous? 

«La collection Spirit, sans hésitation. C’est ma première collection. Elle répond à quelque chose de profond en moi. C’est une partie de moi qui a toujours été importante dans ma vie. C’est mes racines.»

Pour en savoir plus sur l’artiste, n’hésitez pas lui rendre visite lors de son Verni(pas)sage le 13 Octobre 2011, 13 rue de la Saussière, Boulogne Billancourt

Contact presse : 

Claire Dhoosche

[email protected]